Pour faire avancer la réflexion avec l ensemble des partenaires : Près de 6.000 participants présents

Les travaux des Assises nationales de l agriculture ont débuté hier à Alger en présence de plusieurs ministres, hauts responsables de l Etat ainsi que des principaux acteurs du secteur de l agriculture et de la pêche.




    Mardi le 24 avril 2018

    EL MOUDJAHID
    Les travaux des Assises nationales de l agriculture ont débuté hier à Alger en présence de plusieurs ministres, hauts responsables de l?Etat ainsi que des principaux acteurs du secteur de l agriculture et de la pêche. Organisées par le ministère de l Agriculture, du Développement rural et de la Pêche, sous le haut patronage du Président de la République, Abdelaziz Bouteflika, ces Assises se tiennent sous le thème : «L agriculture au service de la souveraineté nationale». Cette rencontre réunit près de 6.000 participants dont des agriculteurs, éleveurs, pêcheurs, opérateurs économiques, investisseurs et porteurs de projets, ainsi que les représentants des différents secteurs et organismes (finances, ressources en eau, industrie et mines, commerce, banques, assurances, centres de recherches et partenaires sociaux) ainsi que des organisations patronales et institutions internationales. L objectif visé, à travers ces Assises, est de faire avancer la réflexion avec l ensemble des partenaires et intervenants autour de thématiques qui revêtent une grande importance dans la politique agricole, rurale et de la pêche. Neuf ateliers ont été consacrés pour débattre des questions liées au foncier agricole, la ressource hydrique, la valorisation des produits agricoles et l agroalimentaire, l exportation des produits agricoles, la formation et l innovation, l organisation professionnelle et interprofessionnelle, le financement et les investissements agricoles et agroalimentaires, le développement rural et l économie forestière, ainsi que le développement de la pêche et l?aquaculture.
    Les recommandations de ces ateliers permettront de mieux cibler les perspectives de développement à engager par le secteur, en vue d?une contribution accrue dans la diversification de l économie nationale et une croissance durable des activités de l agriculture, des forêts et de la pêche et l aquaculture.